Catégories

Genres

5 questions à Julien Telo (Elric T3)

Posté le 20/10/2017 dans Les auteurs


Qu'est-ce que la saga Elric représentait pour vous avant de travailler sur cette série ?

Julien Telo : Je l'ai découvert totalement par hasard : un jour un ami m'a tendu Elric des Dragons et j'ai accroché tout de suite. Je devais avoir 16 ou 17 ans, et je voulais me détacher des artistes que je recopiais pour le plaisir (comme beaucoup de jeunes dessinateurs) ou du dessin d'observation. Cela coïncide avec le moment où j'ai eu envie de raconter mes propres histoires et me forger mon propre style. Elric fait partie de ces oeuvres qui inspirent et marquent : j'ai tout de suite eu envie de dessiner mes premières armures, mes premiers dragons !

Vous êtes arrivé sur la série à partir du tome 2. Qu'est-ce qui vous a intéressé graphiquement dans cet univers ?

Julien Telo : Comme je l'expliquais, je connais bien l'univers d'Elric et c'était un peu comme retrouver ses jouets d'enfant. Ma démarche est différente mais l'envie reste la même et le sentiment de liberté est toujours là. Ce qui me plait vraiment, c'est que cet univers me permet de dessiner les choses les plus raffinées, comme les créatures les plus repoussantes, des moments épiques, mais surtout de créer l'émotion. Cet univers est complexe, et le lien tragique qui unit les personnages donne lieu à des moments incroyables ! Je passe de la scène la plus intimiste (aux dialogues forts de sens), à des scènes spectaculaires et magiques, ce qui me permet de casser les codes de la mise en page pour surprendre et créer une palette d'émotions variées chez le lecteur.

Avez-vous éprouvé des difficultés à vous glisser dans une série possédant sa propre identité ?

Julien Telo : C'est vrai que c'est un exercice délicat, mais en réalité cela a été plutôt simple. Premièrement, je faisais partie du même atelier que Didier Poli et Robin Recht et j'avais suivi toute la création du premier tome. Deuxièmement, je n'étais pas seul sur le tome 2, puisque Robin Recht était chargé de l'encrage, ce qui permettait d'avoir un lien avec le tome 1. J'aurais pu choisir de créer une rupture franche avec le style du tome 1, mais j'ai préféré une transition plus progressive en reprenant certains éléments qui caractérisent le style de Didier Poli. Avec le tome 3 j'ai affirmé un peu plus mon style de dessin. Tout ça pour parvenir au tome 4 qui sera plus sombre mais surtout beaucoup plus personnel.

Quels ont été vos plus grands défis sur ce tome 3 ?

Julien Telo : Ce tome 3 est à lui seul un défi car c'est un épisode charnière pour la série. L'histoire débute un an après la fin du tome 2. Elric a changé, il est devenu le loup blanc et ère dans les Jeunes Royaumes. Il rencontre de nouveaux personnages (dont quelques-uns très importants, pour la suite de l'histoire également), traverse de nouvelles villes aux cultures variées et croise la route de créatures fantastiques. Ce qui représente beaucoup de choses nouvelles à illustrer et de recherches en amont tout en essayant de garder la cohérence de l'univers.

Comment travaillez-vous avec les autres auteurs ?

Julien Telo : C'est un vrai travail d'équipe, nous fonctionnons en binôme. Au début Julien Blondel et Jean-Luc Cano travaillent à la réalisation du script. Une fois le script découpé en page, avec les dialogues (travail réalisé par Julien B.), j'interviens sur la création graphique et les recherches préliminaires avant d'attaquer l'étape du storyboard (que je réalise avec Julien B.). L'étape du storyboard est l'étape la plus importante, c'est à ce moment que nous racontons l'histoire (le moment où scénaristes et dessinateurs mêlent leur savoir faire). Chaque page est le fruit d'une discussion, de choix. Après souvent plusieurs versions nous arrivons au board final, qui me permet de m'amuser au dessin car tous les "problèmes" sont déjà réglés. Ce qui est agréable c'est qu'il n'y a pas de soucis d'ego entre nous et que tout est fait pour servir l'histoire avant tout.


Né en 1987, Julien Telo se passionne très tôt pour la bande dessinée, l'animation, et l'illustration. Après des études de graphisme à Blois et quelques publications, notamment avec le collectif "Café Salé", il intègre le studio Elyum en 2010.

En 2011, il réalise son premier album chez Glénat, Kinglsey, avec au scénario Guillaume Dorison et Esteban Mathieu.


Elric - Tome 3
Julien Blondel, Jean-Luc Cano, Robin Recht, Julien Telo, Jean Bastide, Michael Moorcock

EN LIBRAIRIE

Elric la BD tome 3

 



Poster un commentaire

Vous voulez poster un commentaire ? Inscrivez vous vite au site Glénat ! Vous pourrez également personnaliser votre page d’accueil, choisir vos widgets et participer en exclusivité aux concours Glénat ! Si vous êtes déjà inscrit, veuillez-vous connecter ici !

Derniers commentaires

Archives